"Nous vous recommandons de consulter ce site depuis un autre navigateur. Vous pourrez bientôt visiter le site projet-methanisation.grdf.fr depuis votre navigateur Internet Explorer. En attendant, utilisez un autre navigateur (Chrome, Firefox, Safari...) pour vous informer sur la méthanisation et tester votre capacité à monter un projet de production de biométhane."

La construction et la mise en service de votre site

Conception et construction : les aspects sécuritaires à prendre en compte

La conception et le chantier des sites biométhane impliquent une importante coactivité entre les différentes entreprises (dont GRDF), et de ce fait des risques accrus.

GRDF est pleinement engagé dans la sécurité sur l’ensemble de ses interventions et travaux. A ce titre, nous tenons à rappeler les exigences de sécurité auxquelles les MOA (porteurs de projet) sont soumis :

  • Nommer dès la phase de conception un coordonnateur SPS (Sécurité et Protection de la Santé) présent tout au long du projet, dont le rôle est entre autres de veiller à :
    • la définition claire des rôles et responsabilités de chaque entreprise lors de la conception et la construction des ouvrages,
    • la prévention des risques liés à la coactivité en coordonnant et planifiant clairement les différentes interventions sur le chantier,
    • la mise à disposition de moyens de prévention communs,
    • l’intégration dans la conception et la réalisation des ouvrages de dispositions et moyens destinés à faciliter et sécuriser les interventions ultérieures sur ceux-ci,
    • sa bonne interaction avec les MOE (participation aux réunions),
    • l’inspection régulière du site avec les entreprises et sous-traitants,
    • l’élaboration et la tenue à jour du PGCSPS (Plan Général de Coordination de Sécurité et de Protection de la Santé).
  • Demander à l’ensemble des entreprises intervenantes de tenir à jour leur propre PGCSPS et de l’adresser au coordonnateur SPS du MOA qui en vérifiera le contenu et sa bonne intégration au PGCSPS global. Les entreprises doivent suivre les préconisations du coordonnateur SPS.

Vous pouvez retrouver le détail des points sur le site de l’INRS.

Vous trouverez en cliquant ici une plaquette de sensibilisation à ce sujet qui aborde d’autres thématiques comme les canalisations et le risque ATEX (Atmosphere explosive).

Nous remercions d’avance tous les porteurs de projet pour leur vigilance et leur investissement dans la sécurité et son management, qui sont la priorité de tous et garantissent la bonne réalisation des projets.

GRDF reste mobilisée pour accompagner les acteurs et répondre aux éventuelles questions.

Le gestionnaire construit et raccorde l’installation d’injection au réseau, puis la met en service

Le gestionnaire/distributeur construit le raccordement, installe le poste d’injection et le raccorde à votre installation.  Le poste d’injection est propriété du distributeur. La liaison physique entre votre installation et le réseau de distribution alimentant les clients est alors effective. Lorsque le biométhane réputé conforme est disponible, les phases de mise en service sont programmées : tests et essais du poste d’injection, contrôles de qualité du biométhane.

Quelques jours consécutifs de contrôles de la qualité du biométhane sont programmés pour réaliser des tests (fonctionnement du poste, analyseurs, dispositif d’odorisation, récupération des données). Puis les échantillons sont envoyés en laboratoire ; si aucune non-conformité n’est détectée, nous procédons à la mise en service formelle de l’installation. A compter de ce moment, vous alimentez des clients en gaz renouvelable !

Ces contrôles préliminaires de la qualité du biométhane sont payants et les tarifs sont définis dans le catalogue des prestations GRDF.

Les contrats précisent pour chaque opérateur les démarches et les délais nécessaires à la construction de l’installation d’injection et à son raccordement au réseau de gaz :

  • le poste est installé et raccordé à l’épurateur du côté du producteur, et au réseau de gaz (éventuellement au dispositif prévu pour le gaz non conforme) du côté injection,
  • si ces mesures sont conformes aux prescriptions techniques de l’opérateur de réseau, et que le producteur a contractualisé la vente de son biométhane à un founisseur de gaz, alors l’opérateur de réseau délivre une attestation de mise en service et l’injection peut débuter.

Toutes ces clauses sont décrites dans le contrat d’injection.

Voir plus de contenu

D’autres démarches sont importantes pour mener à bien votre projet : avez-vous étudié les différentes possibilités de financement ?