GRDF - Projet Méthanisation | Les premières réflexions sur votre projet

"Nous vous recommandons de consulter ce site depuis un autre navigateur. Vous pourrez bientôt visiter le site projet-methanisation.grdf.fr depuis votre navigateur Internet Explorer. En attendant, utilisez un autre navigateur (Chrome, Firefox, Safari...) pour vous informer sur la méthanisation et tester votre capacité à monter un projet de production de biométhane."

Les premières réflexions sur votre projet

Durant vos premières réflexions concernant un projet d’injection, il est nécessaire de vous interroger sur plusieurs points :

  • Le type et le volume des intrants qui pourront alimenter le méthaniseur.
    Estimez dès maintenant votre potentiel de production,
     
  • La proximité du site envisagé avec un réseau de distribution ou de transport de gaz.
    Quel que soit le gestionnaire de réseau (GRDF ou ELD (entreprise locale de distribution)), l’injection est réglementairement possible, même si la commune n’est pas desservie en gaz.
    Découvrez la carte du réseau exploité par GRDF,
      
  • La capacité du réseau à accueillir le biométhane potentiellement produit.
    Accédez à la carte de zonage indicative,
      
  • Votre capacité financière, la construction du site nécessitant un certain investissement, 
  • La surface foncière nécessaire à l’installation de l’unité et la surface d’épandage.

L’adéquation entre le débit du biométhane que vous souhaitez injecter et les consommations de gaz naturel dans la zone d’injection est essentielle pour vous permettre d’évaluer la viabilité de votre projet. En effet, la quantité de biométhane injectée doit, à tout instant, être inférieure à la consommation de gaz naturel des clients alimentés sur la zone concernée. Cette consommation peut varier en fonction de la saisonnalité (plus forte en hiver, plus faible en été), ou en fonction de la présence ou non de gros consommateurs sur la zone (industriels par exemple).

La rencontre avec des producteurs et la visite de sites sont des étapes importantes pour profiter du retour d’expérience des sites déjà en service et identifier les facteurs clés de réussite d’un projet.

L’analyse préliminaire

Afin de vous éclairer sur ces premiers critères, GRDF propose une analyse préliminaire gratuite qui vous permet d’évaluer rapidement la faisabilité de votre projet [1] : la distance au réseau, une estimation de votre débit de production et la capacité d’accueil de cette production sur le réseau. Pour obtenir l’analyse préliminaire, contactez GRDF.

Après avoir testé la faisabilité de votre projet, d’autres démarches sont à instruire, dont la recherche de financement et le choix de la structure juridique la plus adéquate pour le projet.

Dès le début de votre projet, il est important d’informer les acteurs de votre territoire et de réfléchir à la meilleure manière de communiquer sur votre projet. Vous devrez mettre en place un dispositif de communication et d’information.


[1] Si le réseau de distribution ne permet pas d’absorber les quantités de biométhane que votre unité de méthanisation peut produire, les gestionnaires de réseau de transport pourront également étudier votre projet.

L’étude de faisabilité

L’étude de faisabilité [1], facultative et payante (son tarif est au catalogue des prestations en vigueur), donne une première estimation de la faisabilité de l’injection en amont des décisions d’investissement.

Elle consiste à étudier la faisabilité technique, réglementaire et économique d’un projet d’unité de méthanisation.

Dans cette étude, GRDF vérifie la compatibilité du débit envisagé avec les consommations sur la zone concernée et estime le coût du raccordement de l’installation de production au réseau.

Cette étude de faisabilité, réalisée dans un délai de 2 mois, permet de définir un scénario de support du développement de projet. Ce scénario détermine plusieurs phases à étudier :

  • le choix du développeur et d’une AMO (assistance à maîtrise d’ouvrage),
  • la réalisation d’une ingénierie détaillée pour arrêter les limites définitives du projet : taille, lieu, valorisation, intrants, coûts, recettes, etc.,
  • la réalisation des démarches administratives,
  • la contractualisation et négociation des approvisionnements, la maintenance des installations, la vente d’énergie et le retour au sol des digestats,
  • le montage juridique permettant de définir la société de projet, son capital, son évolution programmée, etc.,
  • le montage d’un plan de financement,
  • le montage d’un plan de communication et de concertation.

[1] Les conditions tarifaires des études de faisabilité et détaillée sont déterminées par la Commission de Régulation de l’Energie et figurent dans le catalogue des prestations de GRDF.

Voir plus de contenu

Découvrez les premières étapes pour lancer votre projet de méthanisation suite à vos premières réflexions.

Références