"Nous vous recommandons de consulter ce site depuis un autre navigateur. Vous pourrez bientôt visiter le site projet-methanisation.grdf.fr depuis votre navigateur Internet Explorer. En attendant, utilisez un autre navigateur (Chrome, Firefox, Safari...) pour vous informer sur la méthanisation et tester votre capacité à monter un projet de production de biométhane."

La dynamique du biométhane se poursuit

22 mai 2020


Dans le contexte particulier du Covid-19, GRDF s’est engagé à soutenir les porteurs de projet des unités de méthanisation d’Yversay (Vienne), mise en service le 29 avril, et de Surgères (Charente-Maritime), mise en service le 13 mai. En effet, ces raccordements ont pu être effectués grâce à des dérogations exceptionnelles au regard de l’avancement des chantiers et afin de ne pas pénaliser les producteurs qui avaient déjà commencé à alimenter leurs méthaniseurs. 

L’unité de méthanisation d’Yversay, exploitée par 3 frères, a permis la création de 4 emplois. Ce projet agricole autonome utilise comme intrants : des cultures intermédiaires à vocation énergétique (CIVE), des déchets de céréales et du lisier de canard pour une capacité d’injection de 140 Nm3/h avec une évolution possible sur 350 Nm3/h. Le biométhane produit alimentera Neuville, Avanton, Chasseneuil du Poitou, soit l’équivalent de 2 100 foyers chauffés au gaz.

L’unité de méthanisation de Surgères a engendré la création de 4 emplois. Ce projet agricole territorial permettra de chauffer au gaz l’équivalent de 3 000 foyers avec une capacité d’injection : 200 Nm3/h soit 18 GWH grâce aux 39 000 tonnes de matières dont principalement des CIVE, des déchets verts de tontes de pelouses, du fumier et lisier bovin, caprin, ovin et porcin.

Ces mises en service ont été réalisées dans le respect des mesures barrières de protection en s’appuyant sur les procédures concernant la mise en service des postes d’injection en temps de Covid-19. Après une formation à distance dispensée par Energy Formation sur les bons gestes de mise en sécurité et de dépannage d’un poste d’injection de biométhane, la région Sud-Ouest a expérimenté un dispositif innovant afin d’éviter totalement la coactivité physique. Il s’agit d’un phasage séquencé des interventions qui se sont déroulées avec la présence à tour de rôle des différents acteurs sur site et avec l’appui à distance du fabricant du poste d’injection ou de GRDF. Toute la coordination du projet avec les parties-prenantes s’est donc faite à distance avec des points quotidiens sur le phasage, ce qui a été un vrai succès. 

Le nombre de mises en service d’unités de méthanisation devrait reprendre progressivement avec la période de déconfinement : six raccordements sont prévus en mai et une dizaine d’autres d’ici fin juillet partout en France.

Nos articles sur le même thème

GRDF s’allie à AgroParisTech, acteur de l’enseignement supérieur et de la recherche, pour favoriser et accompagner la méthanisation agricole

A l’occasion du Salon international de l’agriculture, AgriParisTech, la Fondation AgroParisTech et GRDF ont signé un accord de partenariat pour développer la méthanisation agricole.

Lancement du site d’information scientifique sur la méthanisation InfoMétha

Le site d’information scientifique sur la méthanisation InfoMétha est lancé

Le biométhane en Europe : tour d’horizon du développement

Une étude menée récemment par Sia Partners pour le compte du think-tank France Biométhane permet de faire un point sur le développement du gaz vert dans plusieurs pays européens.