La méthanisation, un complément intéressant pour les éleveurs porcins

National 04 MARS 2020

Découvrez le témoignage de Jérôme Plouzennec, éleveur porcin et porteur de projet à Pluguffan (29)

Jérôme Plouzennec porte un projet d'unité d'injection de gaz renouvelable à proximité de Quimper, qui sera autonome en matières premières et fournira 50 Nm3 de biométhane par heure.

Jérôme Plouzennec a commencé à réfléchir à une diversification de ses productions il y a environ 2 ans. Son atelier de production porcine de 400 truies, avec une partie de fabrication de l'aliment à la ferme, n'atteignant pas la rentabilité souhaitée, le producteur réfléchit à d'autres voies.

La construction d'un nouveau bâtiment avec agrandissement aurait demandé une nouvelle organisation de l'élevage, avec « des problématiques de main-d'œuvre, un coût élevé du bâtiment et des astreintes supplémentaires », témoigne l'éleveur basé à Pluguffan (29).

C'est alors qu'il se tourne vers Capinov (accompagnement de projets de méthanisation) pour mettre sur pied un projet de méthanisation. « Le prix du cochon était reparti, il fallait faire quelque chose ».

En interrogeant GRDF sur la faisabilité du projet et à la suite d'une première étude, le distributeur de gaz lui confirme que le réseau passe à proximité de l'élevage. L'exploitation étant située entre Quimper et Pluguffan, la demande en gaz est bien réelle, les canalisations de distribution sont en place. « L'injection est plus souple, il n'y a pas les contraintes d'une cogénération, avec des maintenances à réaliser sur le moteur. C'est aussi une diversification rentable rapidement, l'injection sera constante toute l'année ».

Etre autonome

L'éleveur dimensionne un projet de production de gaz injecté dans le réseau capable d'être autonome en matières premières. « Je produirai entre 50 et 55 m3 / h, ce qui est la limite de rentabilité ».

Le coût du raccordement au réseau, se situant à 800 m des bâtiments, sera en partie pris en charge par GRDF, au titre de la réfaction. « Je peux prévoir une production de gaz supérieure, mais l'unité serait alors dépendante d'approvisionnements extérieurs ».

Le futur projet sera alimenté par 27 tonnes de produits méthanogènes par jour, composées de lisier de porc, de fumiers issus des truies élevées sur paille, de Cive, de menue-paille et de cannes de maïs grain quand l'année s'y prêtera.

Le montage de ce projet est aussi l'occasion de mettre à jour les capacités de stockage d'effluent de l'exploitation, « avec à terme le projet de couvrir toutes mes fosses ».

Un travail à temps plein

Le producteur prévoit d'ores et déjà des pics de travaux lors de la récolte des Cives, coïncidant avec la période des préparations des terres à maïs. « L'épandage du digestat sera délégué à une ETA équipée d'enfouisseurs pour limiter au maximum la volatilisation. La récolte des Cives sera traitée en chantier complet par entreprise ».

Côté temps de travail, Jérôme Plouzennec table sur un temps complet pour piloter l'unité de méthanisation. « J'ai la chance d'avoir des salariés compétents techniquement, déjà habitués à la maintenance générale des outils de l'exploitation ».

Conscient d'entrer dans un nouveau domaine, le producteur de porcs se réjouit de « retrouver une dynamique de projet, et de travailler avec des interlocuteurs différents de nos métiers d'éleveurs.

Il est aussi très important d'être bien entouré pour se faire aider, le professionnalisme des partenaires choisis rassure les banques », conclut-il.

Si les premiers travaux de terrassement ne sont pas encore calés, le porteur de projet pense pouvoir faire aboutir cette unité de production de gaz renouvelable pour la fin 2021.

N'hésitez pas à contacter un expert GRDF de votre région pour qu'il vous renseigne sur le biométhane et sur la faisabilité de développer un projet de méthanisation.

Vous pouvez remplir le formulaire pour être recontacté ou nous envoyer un e-mail à agence-conseil-biomethane@grdf.fr

A lire aussi

National
« La méthanisation est une nouvelle façon de se diversifier »

Découvrez le témoignage de Nicolas Morel, producteur de biométhane et éleveur de porcs à La Chapelle-Janson (35)

National
GRDF s'allie à AgroParisTech, acteur de l'enseignement supérieur et de la recherche, pour favoriser et accompagner la méthanisation agricole

Un accord pour développer la méthanisation au cœur des territoires. Développer et utiliser des outils innovants au service des exploitants qui expérimentent des pratiques nouvelles

Concrétisons votre projet de méthanisation agricole

Concrétisons votre projet de méthanisation agricole