L'indépendance énergétique de la France passera par le biométhane

National 04 AVRIL 2022

D'ici à 2030, les gaz renouvelables pourraient remplacer le gaz russe en France, qui représente moins de 20 % de notre consommation.

GRDF, GRTgaz, le SPEGNN, Terega et le Syndicat des énergies renouvelables (SER) appellent les pouvoirs publics à mettre en œuvre rapidement des mesures volontaristes pour accélérer l'essor de ces gaz bas carbone produits en France.

A l'occasion de la présentation du Panorama des gaz renouvelables en 2021, les opérateurs gaziers et le SER ont réaffirmé le potentiel de production de biométhane en France et la capacité des réseaux gaziers à l'accueillir. Déjà en 2021 la filière biométhane a réussi à dépasser l'objectif de 6 TWh/an fixé par le Gouvernement dans la programmation pluriannuelle de l'énergie pour 2023. Laurence Poirier-Dietz, Directrice Générale de GRDF affirme même que « Le potentiel réaliste de 420 TWh/an de gaz verts à horizon 2050 peut largement dépasser la consommation de gaz française à cette échéance ».  

Toutefois, le cadre économique et réglementaire actuel contraint la dynamique de cette filière prometteuse, pourtant indispensable à l'indépendance énergétique de la France et à l'atteinte des objectifs de neutralité carbone.   

Raccourcissement des délais d'obtention des autorisations administratives, allongement de la durée règlementairement autorisée pour mettre en service les installations, certificats de production de biogaz et appel d'offres pour les installations de plus de 25 GWh/an. Avec des mesures efficaces et à faible impact sur les finances publiques, le Gouvernement pourrait permettre aux 1 000 projets actuellement en cours d'étude de se concrétiser rapidement et d'accélérer l'essor d'un gaz bas carbone produit en France.  

Pour Jean-Louis Bal, président du SER, « Les gaz renouvelables produits en France sont une alternative durable et rapidement déployable pour réduire notre dépendance énergétique. Si l'État fait accélérer l'instruction des dossiers en file d'attente par ses services et garantit un dispositif de soutien stable, on connaitra une forte accélération du nombre de nouveaux projets. Dans ces conditions, les gaz renouvelables peuvent représenter 20 % de notre consommation de gaz en 2030 ». 

A lire aussi

National
GRDF prendra en charge 60 % des coûts des futurs raccordements

Le taux de prise en charge des coûts de raccordement des installations de production de biométhane par les opérateurs de réseaux a augmenté ! Découvrez le détail.

National
Planning et étapes d'un projet : retrouvez les démarches à suivre jusqu'à la mise en service du site

La plateforme digitale biométhane, mise en ligne depuis l'été 2021, permet de faciliter l'accès aux informations nécessaires à la découverte, la conception, la construction et l'exploitation d'une unité de méthanisation.

Concrétisons votre projet de méthanisation agricole

Concrétisons votre projet de méthanisation agricole