"Nous vous recommandons de consulter ce site depuis un autre navigateur. Vous pourrez bientôt visiter le site projet-methanisation.grdf.fr depuis votre navigateur Internet Explorer. En attendant, utilisez un autre navigateur (Chrome, Firefox, Safari...) pour vous informer sur la méthanisation et tester votre capacité à monter un projet de production de biométhane."

Retour d’expérience positif sur l’injection de biométhane en 2019

25 juin 2020

Ce second retour d’expérience inter-opérateurs publié en toute indépendance par GRDF, GRTgaz, REGAZ Bordeaux, R-GDS et Teréga vise à informer les acteurs de la filière biométhane sur le fonctionnement des sites de méthanisation de type « agricole » et « industriel territorial » qui injectent dans les réseaux de gaz français. Ces sites constituent la majorité du parc : plus de 75 %, pour un total de 94 sites sur les 123 injectant du biométhane au 31/12/2019 (+47 sites par rapport à 2018).

Nombre total de sites de méthanisation en service et évolution annuelle
Technologie des sites d’injection de biométhane en France à fin 2019

L‘injection de biométhane s’est très bien portée en 2019, avec notamment :

  • 1 235 GWh injectés (+ 58 % par rapport à 2018) ;
  • Un taux moyen d’injection par rapport à la capacité max installée de 89% pour les sites en régime nominal, et 91 % si on zoome sur les sites agricoles (autonomes et territoriaux) ;
  • La disponibilité moyenne des postes d’injection de 99 % (+ 1 point par rapport à 2018).

La montée en charge des sites mis en service en 2019 a été rapide : à partir du 3ème mois, l’injection effective des sites en régime nominal est en moyenne de 90 %, comme pour l’ensemble du parc. D’autre part, un tiers des sites 2019 ont une stratégie de phasage prévue sur 1 à 2 ans pour atteindre progressivement leur Cmax (régime nominal) : cette approche pragmatique devient de plus en plus fréquente dans la filière.

Côté épuration, le parc total (123 sites) est majoritairement équipé en technologie membranaire. Toute les technologies permettent l’injection d’un biométhane de qualité. De nombreux projets étudient l’opportunité de valoriser le CO2 issu de l’épuration du biogaz, qui peut intéresser les filières agroalimentaires, les serristes ainsi que les frigoristes entre autres.

Répartition des technologies d’épuration biogaz à fin 2019

Retrouvez ici le retour d’expérience complet des sites agricoles et industriels territoriaux

Nos articles sur le même thème

Droit à l’injection – quelles opportunités concrètes ?

Quelques mois après avoir délibéré sur les modalités de mise en œuvre du droit à l’injection, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) est en train de valider les premiers ouvrages de renforcement des réseaux. Découvrez le point sur les opportunités concrètes du dispositif

Droit à l’injection – GRDF s’engage plus fortement à vos côtés

Le droit à l’injection introduit de nouvelles possibilités d’injection, notamment grâce à des renforcements des réseaux de gaz, ainsi qu’un mode de portage des coûts. Dans ce cadre, GRDF a souhaité renforcer son engagement auprès des porteurs de projet.

Pourquoi et comment assurer votre projet de méthanisation ?

Découvrez le guide qui a été élaboré pour aider à comprendre les enjeux et les différentes assurances d’un projet de méthanisation.