Retour sur la dynamique de la méthanisation en 2022 et zoom sur les ambitions 2023

National 25 JANVIER 2023

En France, la production de biométhane dépasse déjà la puissance d'1 réacteur nucléaire. Elle en atteindra bientôt 2.

Le marché du biométhane est un marché très dynamique et en constante évolution. Ces dernières années ont été très fructueuses pour la filière.  

Un marché dynamique 

Au 1er janvier 2023, on dénombre en France 515 unités de méthanisation , dont 430 raccordés aux réseau GRDF. Cela représente une production d'environ 9,1 TWh/an, soit l'équivalent de la consommation annuelle de plus de 2 265 000 logements neufs ou plus de 36 700 bus roulant au BioGNV. Cela dépasse donc déjà la puissance d'un réacteur nucléaire (estimée à 5,5 TWh/an).  

Au 30 septembre 2022, 982 installations produisant de l'électricité à partir de biogaz étaient raccordées au réseau électrique et 480 installations ont injecté du biométhane, après production et épuration de biogaz, dans les réseaux de gaz naturel, soit 1462 unités de production de biogaz. 

Ce qu'il faut retenir de l'année 2022 :  

L'année 2022 a été marquée par son volume de mises en service avec 149 sites de méthanisation en injection, dont 124 sur le réseau GRDF, versus 123 en 2021. Le volume de biométhane injecté en 2022 est de près de 7 TWh, soit l'équivalent de la production d'une tranche nucléaire sur une année pleine, ou de la consommation en gaz de plus de 2 millions de logements neufs. Tout cela confirme le dépassement des objectifs de la PPE (Programmation pluriannuelle de l'énergie). 

De nombreux pays étrangers sont venus s'inspirer du modèle français et soulignent même notre transformation – la France reste un modèle d'exemple, un véritable pionnier sur le sujet (verdissement du réseau, transition écologique). Notre expertise et notre technicité sont des exemples à suivre.  

Les ambitions 2023 : 

À la vue de la dynamique observée en 2022, les ambitions sont grandes pour la filière biométhane en 2023, avec 4 enjeux majeurs à relever :  

  • L'inscription du gaz vert à hauteur de 20% dans le réseau au sein de la PPE (Programmation pluriannuelle de l'énergie), soit l'équivalence de la part des importations de gaz russe. 
  • La mise en place des CPB (Certificats de Production de Biogaz) qui permettront de mobiliser encore plus d'acteurs dans le développement de la filière.  
  • Le développement de l'acceptabilité locale des projets de biométhane pour sensibiliser les élus, les territoires etc… à l'émergence de nouveaux projets. 
  • Le renforcement de notre réseau : challengé par l'émergence de nouveaux projets biométhane, l'objectif est de continuer à développer, mailler et raccorder des postes d'injections pour répondre à cette dynamique.  

Ainsi, les mises en service resteront encore en 2023 à un niveau élevé. L'ensemble des projets identifiés en France et enregistrés au registre des capacités représentent un complément de capacité installée de près 15 TWh, soit près de 900 projets inscrits. Des chiffres qui confortent un potentiel et qui vont s'amplifier grâce aux nouveaux dispositifs réglementaires et législatifs attendus en 2023.   

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la dynamique de marché du biométhane :  

                       

Nos articles sur le même thème

National
Le 500ème site de méthanisation en injection a été mis en service

Découvrez le 500ème site de biométhane, Metharnes, situé à Saint-Etienne-sur-Arnes dans les Ardennes qui met à l'honneur l'indépendance énergétique.

National
Un guide emplois et formations en méthanisation

Découvrez les opportunités professionnelles et académiques autour de la méthanisation

Concrétisons votre projet de méthanisation agricole

Concrétisons votre projet de méthanisation agricole