La performance climatique de la méthanisation agricole

La méthanisation contribue à l'atténuation du changement climatique en assurant la réduction d'émission de GES et en activant la séquestration du carbone dans les sols agricoles

Les connaissances sur la performance climatique de la méthanisation s'enrichissent de jour en jour, au travers d'Analyses de Cycle de Vie complètes, ou d'études spécifiques sur les émissions ou les potentiels de séquestration. 

Déjà disponible :

Bilan environnemental de la méthanisation agricole : une étude ACV (Analyse du Cycle de Vie) inédite

GRDF a sollicité les experts de l'INRAE en les mandatant pour réaliser une ACV d'une ampleur inédite. Les impacts de la méthanisation agricole y sont évalués selon 16 indicateurs clés, dont la destruction de la couche d'ozone, l'acidification, le changement climatique… Sous réserve d'une mise en place de bonnes pratiques agricoles, cette étude conclut globalement à des impacts environnementaux positifs pour la méthanisation.

Consultez dès maintenant cette ACV pour découvrir en détails les résultats pour chaque indicateur environnemental !

Vous êtes curieux et vous souhaitez vous informer sur l'impact environnemental du biométhane ainsi que son cycle de vie ? Deux nouveaux épisodes de Métha Radio sont désormais disponibles. 

Episode 27 : Sylvaine Berger de Solagro analyse l'impact environnemental de la méthanisation dans l'agriculture en se basant sur le cycle de vie du biométhane. 

Episode 28 : Sylvaine Berger de Solagro présente les résultats de l'étude ACV de l'INRAE et du programme METHALAE sur l'impact environnemental de la méthanisation dans l'agriculture. 

Retrouvez l'ensemble des podcasts sur d'autres sujets intéressants. 

Pour aller plus loin :

CRUST : Pour une meilleure caractérisation des émissions au stockage des digestats

La gestion des digestats est spécifiquement encadrée dans la réglementation ICPE. La couverture des stockages est une exigence règlementaire, sauf pour les lagunes de digestats issus de sites avec temps de séjour supérieur à 80 jours. Mieux caractériser les émissions de composés tels que le méthane, l'ammoniac ou le protoxyde d'azote des lagunes, tel est l'objet du projet CRUST mené par l'INRAE. Après caractérisation des potentiels d'émission de digestats, l'INRAE compte développer un outil de prédiction afin de perfectionner le choix des pratiques dans la filière et améliorer encore ses performances climatiques.

Les résultats de cette étude sont attendus pour la fin de l'année 2023, restez connectés !

Mésocosme : Les GES dans le viseur

Les Gaz à Effet de Serre (GES) et leur concentration dans l'atmosphère sont aujourd'hui la cause de l'accélération du réchauffement climatique. L'étude Mésocosme menée par l'INRAE a pour but de comparer les potentiels d'émissions GES des matières épandues ou laissées au sol avec ou sans méthanisation (biomasse végétale, lisier, fumier ; méthanisé ou pas). Les expériences sont menées par le biais de mésocosmes (échantillons de sols placés dans des cellules de 500 cm3 de volume). Les résultats permettront d'améliorer la précision de données clés pour les ACV (potentiel d'émission GES des matières appliquées au sol).

Vous souhaitez en savoir plus sur les digestats ?

Bien connaitre les digestats pour mieux les utiliser

Digestats : la recherche avance !

Vous souhaitez en savoir plus sur les CIVE ?

Consultez notre page qui leur est dédiée !

La méthanisation, un acteur clé de la transition agroécologique

Les autres questions que vous vous posez sur la méthanisation

Méthanisation et transition agroécologique

Valorisation agronomique des digestats, bien les connaître pour mieux les utiliser

Méthanisation et transition agroécologique

Valorisation agronomique des digestats, bien les connaître pour mieux les utiliser

Concrétisons votre projet de méthanisation agricole

Concrétisons votre projet de méthanisation agricole